Vol vers Cuzco

Dès arrivée à la station de bus dans le centre de Lima, on prend un taxi pour aller à l’aéroport. Et là, les soucis commencent et le stress commence à bien monter aussi. Haren nous a dit d’aller au comptoir de la Star Peru pour prendre nos billets. Au comptoir, pas de billets pour nous et nos noms ne sont pas sur la liste. Le gros flip. On a payé en liquide le mec et sans même demander de facture ou quoi que ce soit…le genre de moment où on a envie de se donner des claques à soi-même pour être aussi bête et aussi naïf. On se dit de NE jamais faire confiance aux gens surtout quand il s’agit d’argent. Mais Haren, qui a réservé pour nous, nous avait filé des numéros de tél au cas où il y aurait un souci et nous avait même dit qu’on pourrait faire un tour dans le cockpit car il connaissait le capitaine…on appelle, on insiste et finalement, une des hôtesses d’à côté sort nos billets de sa poche. Ca fait plus de ¾ d’heure qu’on parlemente et l’autre fait comme si de rien n’était…la grosse pouffe qu’on se dit avec Fred ! Enfin, on est super soulagés. Notre argent n’est pas parti en fumée et ça m’aurait fait chier de devoir retourner à Caraz pour régler le problème. On attend ensuite notre avion, toujours en compagnie du couple germano-américain rencontré lors de notre première rando et revu à Huaraz…conversations franco-américaines en patientant !! Surprise en montant dans l’avion, on a des places en 1ère classe. Avec tout le stress du début de matinée, on fait un peu les fiers et Haren ne s’est pas fichu de nous. On est comme des gamins tout contents. C’est pas souvent qu’on peut avoir des sièges en 1ère classe dans un avion, dommage que le trajet dure à peine une heure. Arrivés à Cusco, on se dirige vers notre hôtel choisi dans le guide parmi les tonnes d’hôtels de la ville. Le taxista nous dit que si on a pas réservé on ne trouvera rien…tu parles !! On trouve dès le premier coup, chambre simple et double dans l’hôtel Suecia II dans une rue pas trop loin de la Plaza de Armas.  Le prix de la simple est aussi élevé que le prix de la triple qu’on avait à Caraz mais Fred se sent vraiment pas bien et du coup, on se pose car on a pas trop envie de chercher pendant des heures un hôtel à tout mini budget. De toute façon, on a des plans et c’est pas prévu de rester des lustres dans Cusco. On laisse Fred se reposer et avec Céline, on va faire le tour des agences pour voir un peu ce qu’on peut faire. C’est toujours le bon plan de voir ce que proposent  les agences et ensuite faire son trip soi-même. On se fait plaisir le midi pour déjeuner : resto bien sympa et grosse bouffe pour S/6 dans la calle Plateros. On se gave c’est le mot !! Au retour à l’hôtel, Fred est vraiment malade donc j’appelle un médecin pour qu’il passe. Résultat des courses / mal de l’altitude, gastro, mal aux oreilles…une sacrée combinaison. Prescription du médecin : repos et médocs, médocs qu’on s’empresse d’aller acheter avec Céline. Je les laisse le soir pour retrouver un pote péruvien Edwin rencontré lors de ma première visite à Cusco.  Petite balade dans le quartier de San Blas. Pause dans un bar sympa le Km Zero avec musique live. On fait la fermeture du bar et ensuite direction discothèque. Bonne discothèque à touristes sur la Plaza de Armas mais les canaps sont supers agréables et le cocktail Macchu Picchu décape bien. Le retour à l’hôtel se fait au petit matin…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s