Tres cruces – La salida del sol

salida del sol tres crucesAprès quelques discussions avec des djeuns pour monter dans leur voiture, on s’éclipse pour prendre un combi. L’alcool et la fatigue aidant, on pionce jusqu’à l’arrivée. Vers 4h du mat, nous voilà prêts à attendre le fameux lever de soleil sur un bout de la foredwin comiendo manas en el combi para tres crucesêt amazonienne. Ce lever de soleil est réputé pour être identique à ceux que l’on peut (apparemment) voir au pays du soleil levant ! En tout cas, il caille en attendant et on a bien fait de prendre le duvet en rab. On attend en haut d’une colline couchés sur l’herbe en compagnie de plein d’autres personnes. J’ai trop envie de faire pipi et prend alors la lampe frontale pour y aller. A peine après avoir fait qques pas, tout le monde me gueule dessus « Apaga la lued y un borrachoz ! »…Comme si le soleil allait se lever dans les secondes qui suivaient. Du coup, ça me coupe mon envie…Petit somme avant d’être réveillé par les cris de la foule. Vers 6h, le soleil se lève enfin. Tout le monde applaudit voyant ce soleil rouge percé. Je reste un peu déçue (et d’après les commentaires autour de moi, je ne miam les anticuchossuis pas la seule) car je m’attendais à voir une sorte de mirage comme 3 soleils se lever, tout comme le disait le guide…mais le spectacle reste tout de même splendide (malgré une grosse envie pipi, désolée des détails crus !). On retourne ensuite au combi, sans oublier qu’on est passé par des chiottes dégueulasses avant…le retour est plus difficile qu’à l’aller et je me rends compte que la route est pire que celle qui mène de Cusco à Paucartambo. De nouveau à Paucartambo, on change rapidement de fringues et on fait un brin de toilette et bebe peruvienon est reparti pour une journée de défilé dans la ville. On a un peu des têtes de zombis toute la matinée. Vers 12h, on décide d’aller manger un bout…jamais attendu autant au resto, c’est limite s’il fallait pas se faire sa bouffe, déjà qu ‘on devait jouer les serveurs. Les pauvres gens de Paucartambo sont un peu submergés par le flot de touristes qui débarquent à cette période de l’année. Ensuite, en feintant un peu, on se pose sur un des balcons de la Plaza et on regarde le défilé avec la Virgen del Carmen. Vers 18h, on se retrouve de nouveau sur la Plaza et de nouveau recommence la fiesta. On discute avec d’autres qui ont déjà recommencé à picoler depuis bien tôt dans la journée. On commence à danser, c’est ambiance bonne enfant. Un peu trop picoler quand même. Le lendemain matin, envie de dormir mais pas d’hôtel, pas de lit, bagarre qui éclate sur la Plaza…finalement, on se retrouve comme des clochards autour d’un feu fait à l’arrache par des locaux sur le trottoir. Ce feu est quand même vraiment bienvenu vu le froid qu’il fait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s