10 ans après : mon trip de backpacker en Nouvelle Zélande en 10 points!

10 ans…et oui, ça fait 10 ans que je suis revenue de Nouvelle Zélande après y avoir passé 1 an.  A l’époque, le PVT (programme vacances travail) commençait à se faire connaître mais ce n’était pas aussi connu que maintenant. Je venais juste de finir mes 5 ans d’étude et ne trouvais pas de boulot…j’avais envie de partir. Depuis toute petite, je m’étais dit que je partirais comme ça pour un long voyage un jour. Et je l’ai fait. En secret, j’ai envoyé ma candidature pour obtenir un des ces fameux visas. A l’époque, ce n’était pas franchement courant de partir à l’autre bout du monde, seule sans aucun but précis! J’entends encore ma maman me dire: “Quoi??!! tu pars à l’autre bout du monde pour être serveuse après 5 ans d’étude??!!”. ahahah! pas faux mais quelle expérience! Je ne regrette pour rien au monde. Facebook n’existait pas encore et dans un sens, tant mieux! On ne vivait pas pour montrer aux autres ce qu’on faisait de sa vie (et presque parfois pour les rendre jaloux en envoyant des photos paradisiaques ou qui sortent totalement du quotidien des métropolitains français!). On vivait pour soi et pour découvrir! Et oui, des fois, on s’ennuie et on a le blues même dans des endroits paradisiaques. J’envoyais un mail de temps en temps pour donner des nouvelles à la famille et aux amis (oui, quand même, il y avait internet!) mais pas franchement partout et la wifi n’en parlons pas!

1. La Nouvelle Zélande : c’est VAN-land. T’es quasi obligé de t’acheter un van quand tu débarques là-bas! Bon, moi, je l’ai pas acheté tout de suite car j’ai d’abord bossé dans un Bed&breakfast sur Auckland avant de me bouger sur toute l’île. Et puis j’ai trouvé mon petit van tout jaune avec ses rideaux imprimé vache. j’ai craqué!! en même temps je l’avais payé 1000 NZ$ à l’époque, ce qui faisait environ 500€…autant vous dire qu’il n’était pas tout jeune de 1980…presque aussi vieux que moi! J’en ai passé des fois à remplir le moteur de flotte pour éviter la surchauffe! Il n’était pas super équipé mais on pouvait rabattre les sièges et y mettre un matelas pour dormir!

van-avec-cezinside the van2. Tu vis des trucs que t’aurais peut-être jamais fait ailleurs. J’ai fait un peu de wwoofing. C’est quoi? Tu travailles pour quelques heures par jour en échange du gîte et du couvert, normalement dans des fermes bio. Et le gîte peut être un endroit totalement inhabituel comme ce house-truck dans lequel j’ai passé un mois dans une petite ferme bio près de Clinton dans l’île du Sud. Arracher les mauvaise herbes, même si ce n’est que le matin, c’est super fatigant! mais c’est plutôt marrant d’aller ensuite vendre les légumes sur le marché!hosue_truck_new_zealand_wwoofing

clinton market3. Ce qui était magique quand j’étais en Nouvelle Zélande, c ‘est la liberté. T’en as marre d’un coin. Hop, on reprend la route et on découvre de nouveaux endroits. Je me rappelle très bien être tombée sous le charme de la West Coast et quand je suis passée aux environs de Punakaiki, je me suis dit qu’il fallait que je reste un peu dans ce coin et trouve un petit boulot. J’ai fait le tour de quelques backpackers hostels (hôtels pour touristes avec sacs à dos en traduction littérale) et au Te Nikau retreat, on me dit qu’une nana part et que justement, ils cherchent quelqu’un pour la remplacer! youhou! Quelques heures de ménage contre un toit pour dormir et manger au milieu de cette superbe rainforest? Quoi demander de plus?! Sinon, j’ai aussi fait animatrice de camp d’enfants au milieu de nulle-part, serveuse dans un resto italien (que je parlais pas du tout à l’époque), vendeuse avec mes copines sur le marché d’objets fait-maison, etc……en fait, tu as 1000 vies dans ce genre de voyage!😉

punakaikicerfvolant dish washing table on the market4. Par bouche à oreille, tu découvres des endroits magiques comme le Lochmara Lodge. Un ami m’en avait parlé et m’avait dit qu’ils cherchaient quelqu’un. J’ai sauté sur l’occasion et ils ont répondu OK. Un lodge avec pour seul accès la mer au milieu des “Malborough Sounds” ou un chemin de grande randonnée…on dormait dans une “tree house” pour le staff. On bossait le matin et l’après-midi, c’était profiter de la vie, la vraie : discuter avec les potes, jouer de la guitare, se relaxer, se baigner, lire, etc…le jour de congé, on pouvait aller à Picton faire le plein de nourriture (car là, on était payé) et aller donner des nouvelles par mail!! (ça me semble un autre temps de ne pas avoir accès à internet tous les jours! je suis sûre que maintenant ça a dû changer!)

hammock-lochmara-lodge lochmara lodge5. Tu passes Noël en été. ça, c’est drôle! et au Nouvel An, tu sautes dans l’eau aux 12 coups de minuit! (avec la lumière des planctons phosphorescents qui t’entourent!)

staff-christmas-lunch-lochmara-lodge6. Tu rencontres plein de gens, de plein de nationalités différentes mais aussi des kiwis, les purs Néo-zeds. Je me suis arrêtée 3 mois à Christchurch et j’ai loué une chambre dans une maison en colocation avec d’autres personnes. Je me rappelle qu’on avait décidé de cuisiner chacun une fois dans la semaine (on était 4) et comme j’étais nulle en cuisine à l’époque, je me sentais mal chaque fois que tombait mon tour…ils ont dû se dire que c’est vraiment pas terrible la cuisine française!! la honte…et Christchurch, c’est aussi le souvenir pour moi de mon premier tremblement de terre. J’ai cru que je rêvais car il était presque minuit, j’étais dans mon lit et tout d’un coup, ma montre s’arrête (bizarre) et le lit se met à trembler mais pas assez pour que je devine que c’est un tremblement de terre. Je croyais que le mur bougeait à cause du vent ou qu’un fantôme était rentré dans la maison…j’ai bien flippé et étais presque soulagée le lendemain quand ma coloc me demande si j’ai senti le tremblement de terre…”ah, c’était ça!!” je me suis sentie bête! Enfin, ce n’avait donc rien de comparable avec le tremblement de terre qui a dévasté Christchurch il y a peu de temps…j’imagine que c’est une toute autre ville maintenant.

hache chess christchurch 7. Tu découvres la gastronomie néo-zed😉 hihih !! Les sanwichs oignons-fromage (miammmm), les fish & chips (avec du vrai poisson bien frais!), la recette préférée de tes colocs (le slip slop slap…) et le philadelphia (ien à voir avec la NZ mais c’est là-bas que j’ai découvert ce fromage et j’en raffolais!!) . Sur la photo en dessous, on a fait une tentative de cuissin de bigorneaux mais je suis pas grande fan!! Et puis, tu peux aussi t’arrêter sur le bord de la route pour acheter des crayfish (homards) et le manger sur la plage…20140205_114712
recipe philadelphia8. Tu rencontres des gens que tu croies que tu ne reverras peut-être jamais et un jour, tu reviens en France après quelques années passées en Belgique, et tu reconnais une tête à la télé que t’avais déjà vue quelque part…dis donc, il y en a qui sont devenus animateur télé! ça m’a fait rigoler! Alors, vous le reconnaissez?? (à gauche sur la photo!). Avec une bande de frenchies, on avait été voir un match de rugby All Blacks- France (le truc à pas rater si t’es là-bas) et déjà, il avait déjà ses entrées car on avait pu aller sur le terrain, sur le banc de touche pendant le match….résultat : le rugby est très très violent quand on le voit de trop près!

frogs9. Tu rencontres des animaux que tu n’as jamais vus ailleurs. Tu peux nager avec les dauphins et les phoques!! Et recueillir des bébés possums.

20140205_114503

10. Et puis, bon, la Nouvelle Zélande, ce sont avant tout des paysages sublimissimes et mes photos toutes vieilles mal scannées ne lui rend pas du tout justice!

hills mountain view20140205_114736

Une envie de partir y faire un tour??

A bientôt

6 thoughts on “10 ans après : mon trip de backpacker en Nouvelle Zélande en 10 points!

  1. flou says:

    génial! et tes photos sont vraiment supers! c’est d’ailleurs étrange que tu en aies fait autant à une époque où ce n’était pas si courant! c’est vrai que tout ça a du changer aujourd’hui, moi j’avoue je regrette un peu de ne pas avoir fait d’expérience de ce genre avant de venir en Italie…

    • amoremiobello says:

      A l’époque déjà, j’adorais prendre des photos! même avec mon argentique!
      Plein de gens rêveraient d’avoir une expérience en Italie!😉
      mais c’est vrai que les voyages longues distance sont plus durs à réaliser une fois qu’on est installé et surtout quand on a une petite famille!
      Je crois que je l’ai fait vraiment à la bonne période!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s